Eric Joseph praticien sur Alès

Psychopraticien à la thérapie au Champ d’Argile®

ages de la vie

 

La thérapie au champ d’argile® s’adresse à tout adulte rencontrant des difficultés relationnelles ou affectives, vivant un état dépressif, une perte d’élan vital, dans une situation de crise, de perte de sens, en complément d’une psychothérapie verbale ou analytique, pour répondre à un besoin d’évolution personnelle à tout adolescent et enfant vivant une situation de perte de repères liée à un deuil, à une restructuration familiale (famille monoparentale ou recomposée), à un vécu traumatique, rencontrant des difficultés d’apprentissage, de sociabilisation, porteurs de troubles du comportement.

Mon accompagnement au champ d’argile® est spécifiquement adapté à l’âge de l’enfant ou de l’adolescent. Il s’avère être un outil résonnant idéalement à leur capacité intuitive et à leur besoin d’exprimer leur élan vital.

Origine

Le travail au champ d’argile® a été développé depuis les années 70 par le professeur Heinz Deuzer dans le centre de thérapie initiatique de K.G.Duckheim.

Cette méthode repose sur plusieurs bases théoriques: Théorie du « Gestaltkreis » de Viktor von Weizsäcker / Recherches de la Gestaltpsychologie de J.Krüger, F.Sanders, KG.Dürckheim et R.Hippius / Théorie de J.Piaget de l’évolution intellectuelle de l’enfant basée sur le sensori-moteur / Travaux de D.W.Winnicott sur l’évolution émotionnelle de l’enfant / Psychologie analytique de C.G.Jung.

Après s’être développée surtout en Allemagne elle est à compter de 1992 diffusée dans les pays francophones à l’initiative de Barbara Osterwald.

Cette discipline en constante recherche est en accord avec les principes soutenus par l’Association pour le Développement du Champ d’Argile® en Psychothérapie (ADECAP).

 

 

Dispositif

Le champ d’Argile® se compose d’un cadre rectangulaire, le contenant. Posé sur une table il est rempli d’un argile dont la qualité malléable permet mouvement et mise en forme. La personne s’installe face au champ puis ferme les yeux.

L’accompagnant invite la personne à prendre contact avec le champ d’argile®, de laisser faire les mains sans idées préalables, sans volonté de faire. Au contact de la terre, en suivant les sensations et les impulsions progressivement naissent les gestes et les mouvements. Ils sont la manifestation d’une nécessité, d’un besoin, souvent inconscient, qui simultanément émerge là dans sa singularité.

L’accompagnant soutient par de brèves interventions verbales le processus. Il encourage les mouvements créatifs portés par l’élan vital. Il est le témoin et le soutien de la relation dialectique entre la personne et l’argile qui tend vers la satisfaction d’un besoin..En fin de séance un temps est consacré à l’échange.

 

 

Spécificité

L’efficacité de cette méthode tient de son caractère sensorimoteur. Par l’haptique (le toucher) l’ensemble du corps est impliqué, il tient dans la main. Cette perception consciente ou non fonctionne aussi bien grâce aux nombreux récepteurs musculaires et ligamentaires qu’aux fascias et centres nerveux impliqués par le toucher et le mouvement des mains. Ces stimuli sont propres à réveiller ou éveiller les sensations kinesthésiques.

En touchant la terre la personne se relie à ses bases psycho-physiques et à son unité, elle peut authentiquement se prendre en main afin de se re-creer, de se ré-inventer elle-même par ce dialogue actif entre le champ d’argile® et ses mains.

Avec cette méthode la personne peut de manière structurelle et objective, se réparer, se restaurer, se saturer d’un besoin qu’elle n’a pas reçu ou insuffisamment, d’un vécu qu’elle n’a jamais eu.

Origine

Le travail au champ d’argile® a été développé depuis les années 70 par le professeur Heinz Deuzer. dans le centre de thérapie initiatique de K.G.Duckheim.

Cette méthode repose sur plusieurs bases théoriques: Théorie du « Gestaltkreis » de Viktor von Weizsäcker / Recherches de la Gestaltpsychologie de J.Krüger, F.Sanders, KG.Dürckheim et R.Hippius / Théorie de J.Piaget de l’évolution intellectuelle de l’enfant basée sur le sensori-moteur / Travaux de D.W.Winnicott sur l’évolution émotionnelle de l’enfant / Psychologie analytique de C.G.Jung.

Après s’être développée surtout en Allemagne, elle est à compter de 1992 diffusée dans les pays francophones à l’initiative de Barbara Osterwald.

Cette discipline en constante recherche est en accord avec les principes soutenus par l’Association pour le Développement du Champ d’Argile® en Psychothérapie (ADECAP).

Dispositif

Le champ d’Argile® se compose d’un cadre rectangulaire, le contenant. Posé sur une table il est rempli d’un argile dont la qualité malléable permet mouvement et mise en forme. La personne s’installe face au champ puis ferme les yeux.

L’accompagnant invite la personne à prendre contact avec le champ d’argile®, de laisser faire les mains sans idées préalables, sans volonté de faire. Au contact de la terre, en suivant les sensations et les impulsions progressivement naissent les gestes et les mouvements. Ils sont la manifestation d’une nécessité, d’un besoin, souvent inconscient, qui simultanément émerge là dans sa singularité.

L’accompagnant soutient par de brèves interventions verbales le processus. Il encourage les mouvements créatifs portés par l’élan vital. Il est le témoin et le soutien de la relation dialectique entre la personne et l’argile qui tend vers la satisfaction d’un besoin..En fin de séance un temps est consacré à l’échange.

Spécificité

L’efficacité de cette méthode tient de son caractère sensorimoteur. Par l’haptique (le toucher) l’ensemble du corps est impliqué, il tient dans la main. Cette perception consciente ou non fonctionne aussi bien grâce aux nombreux récepteurs musculaires et ligamentaires qu’aux fascias et centres nerveux impliqués par le toucher et le mouvement des mains. Ces stimulus sont propres à réveiller ou éveiller les sensations kinesthésiques.

En touchant la terre la personne se relie à ses bases psycho-physiques et à son unité, elle peut authentiquement se prendre en main afin de se re-creer, de se ré-inventer elle-même par ce dialogue actif entre le champ d’argile® et ses mains.

Avec cette méthode la personne peut de manière structurelle et objective, se réparer, se restaurer, se saturer d’un besoin qu’elle n’a pas reçu ou insuffisamment, d’un vécu qu’elle n’a jamais eu.

Qui suis-je?

Formé en Belgique par Donatienne Cassier et Barbara Osterwald à l’accompagnement selon les méthodes au champ d’argile®, je suis membre de l’association ADECAP (association pour le développement au champ d’argile® en psychothérapie).

Éducateur de formation j’ai accompagné durant de nombreuses années des adultes et jeunes adultes porteurs de handicaps psychiques et/ou mentaux. J’ai également exercé cette profession auprès d’adolescents et jeunes adultes en situation de rupture et d’errance ainsi qu’auprès de familles en situation d’exclusion sociale.

En prenant en compte les capacités particulières acquises dans mon métier, et mon envie grandissante de devenir thérapeute, je fais en 2012 la formation d’initiation à la pratique d’aide centrée sur la personne (groupe d’étude Carl Rogers. Paris.) A l’issue de cette formation je découvre la méthode au champ d’argile®.  Après une année de pratique didactique je m’engage dans la formation de thérapeute à l’accompagnement au champ d’argile®.

 

Contactez-moi !

Par téléphone : 06.26.39.09.89

CONTACTEZ MOI

11 + 13 =